LES MODES D’INTERVENTION DES ZOOTHERAPEUTES EN FRANCE

Un zoothérapeute a plusieurs manières de travailler selon ses possibilités et ses affinités.

Il préfèrera parfois intervenir au sein de son cabinet libéral comme peuvent le faire des psychologues, des psychomotriciens, des ergothérapeutes ou des kinésithérapeutes… Ils ont ainsi la possibilité d’aménager un cadre constant et adapté à leur pratique. Cela peut amener un confort certain au professionnel. Cependant, le public visé est spécifique. Le zoothérapeute va être relation avec la famille et l’espace doit pouvoir accueillir le nombre de bénéficiaires adéquats, être accessible (ascenseur, absence d’escalier..) et demande un entretien sanitaire rigoureux de la part du professionnel. Il doit également définir l’espace où il fera vivre ses animaux, sur les lieux ou chez lui (auquel cas les contraintes de transport seront quasi identique qu’un professionnel qui se déplace).

Un zoothérapeute peut également établir une ferme thérapeutique. Les animaux vivent sur place et les bénéficiaires sont accueillis. Les normes sanitaires et techniques d’accueil seront les mêmes que pour les cabinets libéraux. Les patients profitent alors des aménagements de la ferme, du contexte pouvant amener des souvenirs pour certains, ou une découverte pédagogique pour d’autres, et peuvent s’immerger dans un contexte de vie particulier.

Certains établissement sanitaires et sociales forment leur personnel à la zoothérapie. Ils adoptent alors un animal dont ils sont propriétaires, mais dont il y a souvent un référent formé au sein de l’établissement. Ils peuvent alors mettre en place des activités spécifiques avec l’animal et amener un dynamisme et une notion ludique à la rééducation des personnes. Cependant, ce mode d’exercice n’est pas toujours simple dans la réalité. Les référents s’aperçoivent souvent des contraintes qui leur reviennent (éducation de l’animal, toilettage, nettoyage des cages…) et qui ne sont pas toujours mis en valeur et reconnu. Le référent peut également changer de poste ou de lieu de travail et l’animal se retrouve sans référent ou perd ses repères. L’activité peut également lasser ou perdre de son intérêt par manque de temps pour l’organiser. Il faut donc être motivé et que l’établissement dans son ensemble soit parti prenant dans un tel projet.

La majorité des zoothérapeutes se déplacent dans les établissements ou au sein du foyer familial. Ils emmènent leur matériel, leurs animaux, et organisent leur séance en partenariat avec un référent dans l’établissement ou un parent. Le plus souvent, une salle spécifique est libérée dans laquelle le zoothérapeute peut s’installer et pratiquer.

2 Des réflexions sur “LES MODES D’INTERVENTION DES ZOOTHERAPEUTES EN FRANCE

  1. J’ignorais qu’il pouvait y avoir de thérapeute pour animaux, c’est une première. Je trouve que c’est une manière de prendre plus l’animal en considération et de le traiter avec plus de respect puisqu’on se soucie de lui. J’aime bien cela, je vais voir si notre véto en connait pour dès fois où notre chien fait une dépression.

    • Bonjour,

      En réalité, nous ne sommes pas des thérapeutes pour animaux. Nous travaillons avec des animaux auprès d’un public humain pour les accompagnés dans leur problématique de santé humaine. Pour les soins des animaux, il existe toute sorte de partenaire, en premier lieu, le vétérinaire, mais également les comportementalistes, les personnes qui font de la communication animale, du reiki, des ostéopates spécialisés pour les animaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>