Présentation

             Danko & co, institut de zoothérapie, a pour vocation de partager, d’échanger et d’apporter du bien-être par l’intermédiaire de l’animal. Il a été créé en 2009 par Carine Jouve, aide soignante diplômée de l’Institut Français de Zoothérapie. Ses objectifs : apporter du bien-être et de la joie autrement aux personnes qui en ont besoin.

123

             Aujourd’hui, Danko and co se développe et devient international. Ainsi, l’équipe française se compose aujourd’hui d’une psychomotricienne, d’une animatrice et de deux soignantes. En Belgique, une psychomotricienne s’installe en 2016.

Les intervenants sont entourés d’une équipe animalière composée de chiens, chats, cochons d’inde, lapins, chinchillas ou encore oiseaux selon leurs affinités. Ces animaux sont sélectionnés pour leur aptitude sociable et éduqués pour devenir des animaux médiateurs.

 052

         Une assurance professionnelle spécifique a été contractualisée par l’INSTITUT DANKO & CO pour couvrir toute éventualité  lors des séances.

Pourquoi de tels tarifs ?

Aujourd’hui, la question de budget reste une part importante dans le choix des intervenants pour les institutions. De nombreux organismes existants proposent une variété d’ateliers et de tarifs ne permettant pas aux établissements d’avoir des repères de comparaisons. Pour plus de clarté, nous pouvons expliquer le système de fonctionnement de Danko and co.

Certains organismes fonctionnent sous forme d’association. Ainsi, sous l’appellation association loi de 1901, ces organismes ont la possibilité d’accepter et de créer différents moyens de financement de son fonctionnement comme les cotisations de ses membres, les subventions de l’état ou des collectivités territoriales, les dons ou encore les aides provenant de partenariat ou de mécénat…

10469047_260446067479045_4173629041066040342_n

                 Danko and co, quand à lui, est un établissement de zoothérapie composé d’une équipe d’intervenantes complémentaires tant par leur regard que leurs expériences et leurs affinités avec les ateliers ou les populations. Nous avons choisi de fonctionner comme toute activité libérale en étant rémunéré à l’acte selon les projets élaborés de façon spécifique à chaque institution faisant appel à nous. Les tarifs proposés sont étudiés et calculés selon différents critères de base :

-          Les frais d’entretien des animaux au quotidien, alimentation et hygiène

-          Les frais vétérinaires, soins et prévention (vaccination, vérification des dents, du poil, des parasites potentiels…)

-          Les frais de transport

-          Le temps de séance

-          L’atelier proposé avec du matériel mis à disposition par l’intervenant

-          Le nombre de personnes accompagnées

-          Les temps formels passés au sein de l’équipe professionnel en l’absence des résidents, n’entraînant pas de frais supplémentaires par rapport au devis proposé

10530705_260445630812422_8193034493985886786_n

Nous sommes des professionnels du soin qui pratiquons la médiation bien entendu pour partager notre passion et apporter du bien-être, mais c’est également notre travail pour vivre. Nous estimons ainsi recevoir un salaire selon la qualité et la quantité de travail fourni. Nous ne dépendons financièrement d’aucun autre organisme et nous autofinançons de manière efficac e afin de proposer des accompagnements innovants, ludiques et adaptés, et ce depuis plusieurs années déjà.

REGLEMENT INTERIEUR DANKO AND CO

La zoothérapie est aujourd’hui classée parmis les professions libérales dites « non réglementées ». Cette catégorie regroupe toutes les professions qui exercent une activité ni commerciale, ni artisanale, ni industrielle, ni agricole et qui n’entrent pas dans le domaine des professions libérales dites « réglementées ».

Pour l’administration fiscale, il s’agit des personnes qui pratiquent, en toute indépendance, une science ou un art et dont l’activité intellectuelle joue le principal rôle. Leurs recettes doivent représenter la rémunération d’un travail personnel, sans lien de subordination, tout en engageant leur responsabilité technique et morale.

Dans ce contexte de non réglementation officielle, Danko and co rappelle, à travers ce règlement intérieur, les dispositions d’ordre général et permanent qui permettent de connaître les modalités pratiques d’organisation et de fonctionnement tout en respectant les libertés individuelles. Ce règlement de fonctionnement a été adopté par l’Institut Danko and co et ses franchisés, après consultation des différents parties, des instances représentatives du cadre légale du travail et des services vétérinaires auxquels il fait appel.

Ce règlement de fonctionnement s’applique à l’ensemble des professionnels franchisés par Danko and co, dans leurs locaux et leurs lieux d’intervention.

Ce règlement de fonctionnement précise :

- les modalités concrètes d’exercice

- l’accueil des animaux

- les mesures d’hygiène

- les mesures relatives au toilettage des animaux

- les mesures à prendre concernant le suivi vétérinaire

- les modalités d’accompagnement de stagiaire.

 

les modalités concrètes d’exercice

 

- modalités réglementaires:

L’Institut Danko and co s’engage à accompagner ses intervenants dans la construction des bases professionnelles nécessaire aux conditions de travail d’un zoothérapeute.

Il est demandé à chacun de veiller au suivi des normes sanitaires tant vis-à-vis du public suivi que des animaux accueillis. Par respect pour soi-même et envers l’ensemble des personnes accompagnées, il est demandé à chacun de veiller à sa propre hygiène et de porter une tenue vestimentaire décente.

L’intervenant s’engage à laisser  pénétrer  dans ses locaux tout représentant légal d’organisme pour leur inspection. Il s’engage également à exécuter dans ces mêmes locaux les travaux d’entretien, de réparation et d’amélioration commandés par le dit organisme.

Danko and co ne sera pas tenu pour responsable des manquements de chaque intervenant aux prérogatives liés à la possession et la présentation d’animaux. Chaque intervenant est indépendant, tant au niveau de son organisation, de l’accueil et l’entretien de ses animaux que du matériel utilisé.

 

- La confidentialité:

L’ensemble des intervenants de Danko and co s’engage à assurer la confidentialité des informations concernant l’institut, mais également les établissements et les personnes accompagnées dans le cadre de leur activité. La signature d’une convention sert à protéger les droits des personnes autant au niveau de la confidentialité que du droit à l’image.

Les intervenants remplaçants ainsi que les stagiaires sont soumis à un devoir de réserve et une obligation de discrétion.

Toute personne accompagnée a le droit de refuser un intervenant qui ne lui conviendrait pas. Dans certains cas, l’intervenant engagé peut être amené à changer si les besoins de la structure le demandent. Cette décision se prend en équipe pluridisciplinaire au sein de Danko and co et avec les professionnels de l’établissement.

Un dossier d’évaluation et de transmission peut être mis en place. Il s’agit pour l’intervenant d’y inscrire ce qu’il perçoit et entend durant la séance. L’informatisation des données recueillies est soumise aux dispositions de la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 qui protège les droits et les libertés individuelles en matière de protection des données personnelles. Selon les modalités de la loi du 4 mars 2002 sur le droit des malades, il n’est nulle obligation pour l’établissement de le compléter par des informations relevant du secret médical. L’accès à ce dossier de transmission pour la personne suivie est soumis à la responsabilité de l’établissement et non des intervenants de Danko and co.

Le secret professionnel  et médical individuel doit donc être scrupuleusement suivi.

 

- La communication entre intervenants et avec le public:

Les différents intervenants peuvent communiquer entre eux, afin d’échanger, se soutenir et apporter une aide à son collègue. Ils peuvent s’investir au développement de Danko and co, tant en terme de communication interne qu’externe, que de conception d’ateliers ou d’évènements.

Chaque intervenant peut informer également l’ensemble de l’équipe par le biais des outils mis à disposition par Danko and co (type groupe fermé via Facebook, page public facebook…).

Pour le maintien d’une certaine cohérence et une meilleure lisibilité, le site internet est géré par un référent. Chaque intervenant peut rédiger un article qui lui tient à cœur qui sera soumis à la validation par cette personne avant qu’elle ne le publie.

Toute photo publiée doit être floutée ou soumise au droit à l’image. Une copie du document signé par l’intervenant, l’établissement et la personne ou son représentant légal sera demandé avant la publication d’une photo non floutée.

 

- Les formations:

Chaque intervenant se doit d’avoir suivi une formation médico-social reconnue par l’Etat (liste non exhaustive: aide soignant, aide médico-psychologique, psychologue, kinésithérapeute, psychomotricien, orthophoniste, éducateur spécialisé…) et être diplômée. Elle doit également avoir reçu les informations nécessaire à la pratique de la zoothérapie grâce à une formation légale, ou la cas échéant avoir reçu un certificat d’informations ou de stage professionnel.

Cette nécessité résulte de l’importance de la connaissance du terrain et du public pour le thérapeute. Il doit pouvoir garder une certaine distance dans la relation afin de soutenir la personne par sa présence attentive et calme. Il peut également se retrouver face à un public donc la simple dynamique de groupe peut être épuisante. Il doit donc être armer, autant psychiquement que théoriquement pour faire face à ces situations et garder un équilibre psychique et une forme physique adéquate.

L’intervenant pourra également suivre toute formation lui semblant nécessaire et bénéfique à la bonne pratique de son activité. Les différents frais resteront à sa charge.

Danko and co pourra l’accompagner, notamment dans la recherche d’un remplaçant pour les séances qu’il ne pourra réaliser.

 

 

 

 

 

 

L’Accueil des Animaux

 

- Choix des animaux:

Tout accueil d’animaux est indépendant de l’ensemble de l’équipe. L’ensemble des frais encourus revient à son détenteur.

Les animaux basiques de zoothérapie, non soumis à un cadre légal correspondent aux:

- chat

- lapin

- cochon d’inde

- perrruche (certaines variétés: calopsitte, perruche ondulée)

- furet

- porc

- chinchilla

- octodon

- rat, hamster, gerbille

- poule, dindon

- poisson

 

Sont interdits (soit pour des raisons sanitaires, vétérinaires ou légales):

- les espèces dangereuses: mygale, crocodile, scorpion, animaux vénéneux

- certaines races de chien: catégorie 1, chien dit de garde ou de combat (dog, berger allemand…)

- les animaux porteurs d’un handicap (type amputation). Les animaux médiateurs sont un miroir thérapeutique pour les personnes suivies. Ils doivent donc renvoyer une image inconsciente positive, constructive et

-  les oiseaux de proies (faucon, épervier, chouette…)

- certains mammifères: singes, hermine, putois, belette, chien de prairie, loutre, daim, souris

- les oiseaux marins

- les espèces protégées: koala, panda…

- les espèces dites sauvages: zèbres, lions, tigres, paresseux…

- les ratons laveurs

- les renards

- certains reptiles: varan, caméléon

 

Sont soumis à une restriction:

- chiens: quelque soit la race, ils doivent recevoir une fois par an la validation d’un éducateur comportementaliste. Certaines races doivent être soumis à une éducation mentale (bouvier bernois, terreneuve…).

 

Sont soumis à une agrémentation légale par la préfecture:

Arrêté du 10 août 2004 fixant les règles générales de fonctionnement des installations d’élevage d’agrément d’animaux d’espèces non domestiques

- mammifères:

chevaux

marsupiaux: phalangers, Wallaby de Benett

hérissons

 

- oiseaux:

cygnes, oies, canards

perdrix, caille, faisan, paon

colombe, pigeons, perruches, moineau, perroquets, cacatoès

 

- reptiles:

tortues

serpents

 

listes exhaustives:

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/DGALN_-_AM2004elevagesventes2.pdf

- Installation des animaux:

Lapins :

Cage, Taille : pour un lapin : 120x60x50cm

Matière : plastique et métal

Litière : chanvre, copeaux

Alimentation : foin, granulé, fruits, légumes

Temps moyen de sortie par jour : 2 à 3h

 

Cochons d’inde :

Cage, Taille : pour un cochon d’inde : 60x30x40 cm

Matière : plastique et métal

Litière : chanvre, copeaux

Alimentation : foin, granulé, fruits, légumes

Temps moyen de sortie par jour : 2 à 3h

Accessoire : cachette

 

Octodons :

Cage, Taille : 80x150x100

Matière : 100% métal

Litière : chanvre, lin, maïs, copeaux

Alimentation : foin, avoine, blé, orge, seigle

Temps moyen de sortie par jour : 1h

Accessoires : bac à sable, roue, cachette

Colombes :

Cage, taille : 60x50x50cm

Matière : plastique/ métal

Litière : chanvre, copeaux

Alimentation : graines, verdures

Temps moyen de sortie par jour : 3h

Accessoire : perchoir, os de seiche

 

Perruches :

Cage, Taille : orientation barreau : horizontale

Matière : 100% métal

Litière : chanvre, copeaux

Alimentation : graines, verdures

Temps moyen de sortie par jour : 3h

Accessoires : perchoir, os de seiche, jeux

 

Perroquets :

Cage, Taille :

Matière :

Litière :

Alimentation :

Temps moyen de sortie par jour :

Accessoires : perchoirs, jeux

Chiens :

Cage, Taille : /

Matière : /

Litière : /

Alimentation :

Temps moyen de sortie par jour : 24h

 

Chats :

Cage, Taille : /

Matière : /

Litière : végétale

Alimentation : croquettes/ viandes

Temps moyen de sortie par jour : 24h

 

Furet :

Cage, Taille : 100x50x50cm

Matière : métal, plastique

Litière : végétale

Alimentation : 100% viande

Temps moyen de sortie par jour : 2h

Accessoire : couchage, bac à litière, jeu

 

 

- Transports des animaux:

Taille réglementée (ex : perroquet ara, chien)

Matériau adéquat  (ex : octodon ou perroquet, boîte en métal)

Confort :

-       Rongeurs et logomorphes : serviettes propres

-       Canards : foin propre

 

- Matériel indispensable en séance pour les animaux:

-  Furet : litière de transport

- Octodon + chinchilla : bac de sable

 

les mesures d’hygiène

 

- les locaux:

nettoyage cage 2 à 3x par semaines minimum

nettoyage locaux mur, sol + plafond 1x/ 15 jours

boîte de transport à chaque utilisation

nettoyage des brosses

 

- en séance:

La présence d’animaux dans un établissement médical peut constituer un risque pour la santé des patients et du personnel. De ce fait, il incombe aux professionnels d’établir des directives pour minimiser ce risque.

Précisons d’emblée que la transmission de maladies infectieuses par des animaux n’a pas été documentée à ce jour. Néanmoins, il est essentiel de réduire ce risque au maximum en appliquant des mesures préventives.

Les zoonoses sont des maladies infectieuses ou parasitaires des animaux transmissibles à l’homme, lors de contacts intra-hospitaliers.

L’agent biologique responsable d’une zoonose se transmet de l’animal à l’homme en suivant une chaine de transmission, notion importante qui sert à la fois à l’évaluation des risques et à la mise en place des mesures de prévention. Elles doivent  être intégrées le plus en amont possible, en passant par des mesures d’organisation du travail, d’information et de formation du personnel.

Des conduites de prévention sont à tenir à chaque séance de zoothérapie :

-       Effectuer les séances dans une salle adaptée.

-       Se laver les mains, avant et après la séance, ou lors de tout contact potentiellement contaminant

-       Protéger toute plaie avec un pansement imperméable,

-       s’assurer qu’il n’existe pas de contre-indications à la séance du jour.

-        Ne pas porter les mains ni un objet à la bouche,

-       Après la séance, désinfection des matériaux utilisés et de l’environnement,

-       Si contact de salive sur une plaie ou si  piqûre, morsure, griffure ou coupure :

-       nettoyer la lésion avec du savon,

-       désinfection avec un antiseptique,

Si présence d’un évènement indésirable : effectuer une trace écrite qui sera transmise au médecin et à l’équipe soignante, et qui sera classé dans le dossier du patient.

 

 

 

 

 

les mesures relatives au toilettage des animaux

 

Un bain: 1x/15 jours, pour les animaux angoras, la tonte est préférable pour séchage

Attention : pas de bain pour les chinchillas et les octodons.

Toilettage professionnel obligatoire tous les 15 jours: tonte, griffes, oreilles(nettoyage du poil),

Nettoyage des carapaces des tortues

 

 

les mesures à prendre concernant le suivi vétérinaire

 

Une visite préventive une fois par trimestre au minimum:

vaccin 1x/an (chien, chat, furet: rage surtout si sortie dans le jardin)

vermifuge 2x/ an pour les chiens et les chats

vermifuge 4x/an pour les rongeurs et les lapins

inspection parasite (gale, puce, tiques…)

dents: détartrage pour: chien, chat, furet / limage, vérification lapins et rongeurs

oreilles: otite, vérification, épilation, gale des oreilles

bec crochu: taille grille et bec, piquage, parasite