Les origines

     XVIIIe siècle:  Angleterre, première utilisation des animaux à des fins thérapeutiques. William Tuke enseigne aux malades mentaux à prendre soin des petits animaux.

108

         1914-1918: les « Poilus » faisaient lécher leur plaies par des chiens de guerre.

         1942: New York, un hôpital militaire fait appel à des chiens pour remonter le moral des blessés et accélérer leur guérison

 

          1950: Boris LEVINSON, psychologue américain, découvre l’impact de son chien sur un jeune patient autisme.

floutées (10)

En France

         1976: France, Ange Condoret, vétérinaire, entreprit des expériences avec des enfants souffrant de problèmes de langage. Il définit ensuite l’Intervention Animale Modulée Précoce, consistant à favoriser la communication non verbale chez les enfants de maternelle ayant des troubles de la communication en les mettant en contact avec des animaux variés. Il fonda l’AFIRAC (association française d’information et de recherche sur l’animal de compagnie).

20140507_112344Selon Bernard Belin, les recherches de Condoret n’ont pas eu l’écho favorable escompté dans les milieux médico-psycho-pédagogiques français. C’est aux Etats-Unis que ses travaux sur les relations Homme/Animal sont les plus connus et reconnus. A. Condoret est néanmoins considéré comme le pionnier de l’AAT en France.