Le polyandicap

           20140623_150405   Le polyhandicap associe « une déficience mentale sévère ou profonde et un déficit moteur grave entraînant une mobilité réduite et une restriction extrême de l’autonomie. Aux handicaps neurologiques, intellectuels et moteurs, s’ajoutent fréquemment des déficits auditifs ou visuels, des troubles comportementaux et relationnels. »

0140911_113721 - Copie

                L’équipe de Danko and co intervient dans différentes institutions accueillants des enfants, de adolescents, des adultes ou encore des personnes âgées en situation de polyhandicap. Nos premiers objectifs seront de rendre les personnes actrices de leur séance, même si leur mobilité motrice est réduite.0140925_143233

                L’équipe de Danko and co intervient dans différentes institutions accueillants des enfants, de adolescents, des adultes ou encore des personnes âgées en situation de polyhandicap. Nos premiers objectifs seront de rendre les personnes actrices de leur séance, même si leur mobilité motrice est réduite. Elles vont nous montrer qui elles sont, ce qu’elles veulent, ce qu’elles savent et ce qu’elles peuvent faire. A partir de là, nous les accompagnons et les encourageons à s’épanouir à l’aide de l’animal le plus approprié.

 

L’exemple de M.

2

                 M. est un jeune homme en situation de polyhandicap. Il ne parle plus, ne marche plus et présente une hypertonie avec des troubles de la motricité fine. M. vient régulièrement en zoothérapie. Il a une grande préférence pour les oiseaux. Nous nous appuyons donc sur ce moment de plaisir pour travailler sa proprioception, sa communication sensorielle, son schéma corporel et sa motricité globale et fine. Ainsi nous lui demandons de montrer l’oiseau à ses camarades en levant bien haut la main et en étendant son bras, nous faisons des photos pour lesquelles il doit prendre une posture particulière ou bien encore nous lui demandons de donner un animal à son voisin. Ces exercices qui lui demandent une grande concentration et une grande énergie, sont réalisés ici dans le jeu et le plaisir, sans surprotéger M. du fait de son handicap et sans oublier son âge psychologique. Nous nous appuyons donc sur son état émotionnel -M. aime être valoriser, particulièrement devant de jeunes femmes de son âge- pour lui lancer des défis qu’il relève avec grand fierté.