Teddy de velours

13413666_1836379996609100_823555549800179385_n

Un vrai coup de coeur pour Claire pour cette éleveuse de lapin angora.

13435434_1838835869696846_230599416564417923_n

Situés à Thouaré sur Loire, en Loire Atlantique (44), Teddy de velours est passionnée par ses lapins. Tous ses lapins sont élevés avec amour et beaucoup de tendresse, mais surtout dans un cadre sanitaire adapté!

13521945_1841038409476592_5184587547243590809_n

Leurs loulous sont sélectionnés pour leur type mais aussi pour leur caratère, ce qui vous garantie des lapinous bien dans leurs pattes !  

Médiation animale contre Zoothérapie

                L’utilisation d’animaux au sein d’une prise en charge se développant de plus en plus, un débat semble voir le jour autour des termes à employer. Certains préfèreront zoothérapie, d’autres médiation animale (ou encore thérapeutie mais ça, c’est une autre anecdote !). Mais finalement, pourquoi ce débat ?10291224_249888255201493_1399885739817959803_n

 

-          LA MEDIATION ANIMALE

            Le terme de médiation animale semble de plus en plus privilégié par les professionnels. A mon sens, cela est certainement du à la pluridisciplinarité des professionnels exerçant.

10385433_247928825397436_4319077996068977692_n

           On peut définir une médiation comme une pratique qui vise à définir l’intervention d’un tiers pour faciliter une entrée en relation. De nombreux professionnels utilisent des médiations (gym douce, l’eau, la musique, l’art…) pour accompagner des personnes âgées ou des enfants. En utilisant le terme médiation animale, on ne spécifie donc pas un métier mais une pratique. Cela ouvre la possibilité à une grande variété de professionnel de pratiquer la méthode. Ainsi, on trouvera des aides-soignants, des psychomotriciens, des kinésithérapeutes, des psychologues ou encore des animateurs ou des instituteurs.

         La médiation animale n’est donc pas une spécificité de soin, mais plutôt un accompagnement derrière lequel le professionnel peut insérer son identité, qu’elle soit dans la thérapie, la rééducation, la pédagogie ou l’animation.

 

-          LA  ZOOTHERAPIE OU THERAPIE ANIMALE ASSISTEE

     La zoothérapie est pratiqué par un zoothérapeute, un professionnel du soin accompagné d’animaux. Ici, nous avons donc une identité professionnelle, une sorte de spécialité au même titre qu’art-thérapeute ou musicothérapeute.

       Le titre de zoothérapeute n’est ni reconnu, ni protégé en France, d’où les difficultés de se créer une identité autour de ce terme et le développement de pratique sans cohérence réelle entre les professionnels. Cela sous-entend un manque de méthodologie et d’études scientifiques.

10372065_247928275397491_4240519061495284272_n

          Le titre de zoothérapeute induit tout de même une question de soin à travers même sa nomination. D’ordre médical, une thérapie, synonyme de traitement, est un ensemble de mesure appliquées par un professionnel de la santé à une personne vie-à-vie d’une maladie, afin de l’aider à en guérir, de soulager ses symptômes, ou encore d’en prévenir l’apparition.

       La zoothérapie est une méthode non médicamenteuse qui utilise la proximité d’un animal auprès d’une personne souffrant de trouble physique ou psychologique dans le but de lui apporter un bien-être.

 

EN CONCLUSION,10402687_247927932064192_965903448987911766_n

      Chacune des définitions apportent une nuance et indiquent le positionnement du praticien. On entend des deux parties que l’autre emploi sous entend que n’importe qui peut le faire. Il s’agit donc d’une question de reconnaissance et d’un sentiment d’identité dans un métier encore peu reconnu officiellement, malgré l’engouement des médias ou des institutions.

       Peut-être qu’un travail commun et fédérateur permettrait d’apporter une cohérence, de légiférer autour de cette pratique afin de la protéger et de lui donner une reconnaissance afin de soutenir les professionnels et apporter un cadre rassurant pour les établissements et les personnes qui sont accompagnés.